L’art urbain, un patrimoine ?

 

28 février 2024 – Studio Bastille

Le 28 février 2014 a eu lieu un table ronde sur « L’art urbain, un patrimoine ? » 

Une discussion avec Susana Gàllego Cuesta, directrice du musée des Beaux-arts de Nancy et Laure Pressac, directrice de l’ingénierie culturelle chez Beaux Arts & Cie, modérée par Cécile Cloutour, coordinatrice générale de la Fédération de l’Art Urbain

À travers le graffiti, le street art ou le néo-muralisme, l’art urbain regroupe des formes artistiques qui s’exposent dans l’espace public depuis une soixantaine d’année. Aux origines illégales, ces œuvres protéiformes sont généralement éphémères mais s’invitent parfois dans des lieux d’exposition, signe de leur possible institutionnalisation. Elles côtoient aussi d’autres écritures et traces de rue, témoins du temps passé qui nourrissent l’imaginaire et façonnent la mémoire collective.

Dès lors, quelles sont les valeurs patrimoniales de l’art urbain ? Comment aborder ces cultures et ces œuvres parfois virales, anonymes ou mal comprises ? Quels pourraient être les rôles des institutions culturelles et des artistes dans cette transmission ?